VIDEO PAR DRONE – Spécialiste Club Med, T.U.I, Club Lookéa

Video Par Drone de qualité 4K et HD par drone, avec des tarifs personnalisés adaptés à vos besoins. En France et à l'étranger pour hôtels club. Par Loïc COPPOLA

Drone

L’utilisation du drone dans l’agriculture



Comme de nombreux professionnels, les agriculteurs ont bien compris que le drone pouvait être utilisé au profit de leur activité. D’une part, le drone peut représenter un allié de taille dans la surveillance agricole.  D’autre part, il peut permettre de réaliser des inspections visuelles des terres afin d’analyser toute sorte de données topographiques.

Découvrons dans cet article comment les drones sont utilisés dans le milieu agricole.

Le drone : un atout pour l’agriculture de précision

Depuis plusieurs années déjà, l’utilisation du drone vise à améliorer de nombreux aspects de l’exploitation et des cultures.

Cette technologie permet de réaliser une inspection visuelle des terres et d’obtenir une cartographie très précise d’un champ survolé. Grâce à différents capteurs, les agriculteurs peuvent analyser toute sorte de données comme le niveau d’azote ou de chlorophylle au mètre carré prés. Cela permet d’orienter rapidement leur regard vers des zones posant problème au sein des cultures. Par la suite, ils pourront optimiser et réguler de manière très fine les doses d’engrais ou de pesticides et adapter l’irrigation en fonction de l’état de chaque parcelle. Cette technique est donc un atout pour améliorer les rendements et permettre un retour sur investissement.

Aujourd’hui les tracteurs, les pulvérisateurs et les épandeurs d’engrais peuvent utiliser les données GPS fourni par les drones. Ce concept a déjà bien évolué et constitue l’avenir de l’agriculture. Grâce aux différents logiciels associés aux drones il est par exemple possible de :

Calculer la surface d’un champ ou encore l’indice de végétation d’une parcelle

Réaliser une modéalisation 3D pour obtenir le sens des écoulements des eaux de pluie

L’utilisation de ces méthodes facilite une agriculture plus durable et raisonnée puisque les agriculteurs qui utilisent régulièrement les drones, peuvent constater que la quantité de liquides épandus pour traiter les cultures a significativement diminué.

Epandage par drone : une solution performante en développement

Très utilisé en Suisse, l’épandage par drone tente de s’implanter en France même si l’épandage aérien de produit phytopharmaceutiques est interdit. Si certains vignerons essayent de trouver des alternatives en utilisant des produits naturels (homéopathie, huile essentielles), le 29 Novembre 2022 une proposition de loi visant à autoriser l’épandage par drone dans le milieu agricole a été enregistrée. Le but est de renouveler la phase expérimentale de l’utilisation du drone de pulvérisation de produits autorisés en agriculture biologique.

Le but est d’apporter une solution pour traiter les cultures situées dans les zones difficiles d’accès telles que les vignes en fortes pentes. En effet, le drone permet de prendre le relais sur l’humain et de :

Protéger l’opérateur face à l’exposition aux produits

Diminuer le risque d’accidents du travail (Le viticulteur n’a plus besoin de porter sur son dos un pulvérisateur d’une trentaine de kilos sur un terrain difficile).

Cette technique présente également d’autres avantages dans le monde agricole puisqu’elle permet d’ :

Optimiser la quantité de produits utilisés et épandre de façon régulière

Accéder à des endroits difficiles d’accès et peu propices au passage d’engins agricoles.

Le drone pour assister les éleveurs

Les drones peuvent également être utilisés par les éleveurs pour veiller sur les troupeaux. Grâce aux caméras 4K présentes sur certains drones, il est possible de zoomer pour observer de plus prés les animaux sans les déranger (il faut savoir que les troupeaux peuvent être particulièrement sensibles au bruit des drones, et peuvent facilement être apeurés). Le passage régulier du drone dans une exploitation peut d’ailleurs permettre d’éloigner les nuisibles, comme les renards par exemple.

 

Durant la période des vêlages, le drone permet de surveiller les génisses et intervenir au plus vite si besoin. Les parcelles s’étendent parfois sur plusieurs hectares et grâce au drone, les agriculteurs peuvent limiter les déplacements et contrôler si les bêtes ont suffisamment d’eau et si aucune d’entre elles ne s’est échappée ou blessée par exemple.

Quand des drones équipés de caméras thermiques sauvent les faons des moissons.

Les drones permettent aussi de réaliser des opérations de sauvetage pour sauver des animaux. La saison des moissons représente un danger pour les lièvres, faisans ou chevreuils qui se cache dans les cultures. C’est aussi le cas des petits du cerf ou du chevreuil qui durant les trois semaines qui suivent leur naissance, se cachent dans les hautes herbes. Lorsqu’ils sentent le danger, ils restent immobiles pour ne pas être repéré par les prédateurs. Seulement, les agriculteurs ne les voient pas non plus et chaque année, un grand nombre de faons sont tués par les moissonneuses batteuses.

Grâce à un drone équipé d’une caméra thermique, il est possible de survoler les parcelles, et de repérer la trace thermique de l’animal pour permettre une intervention au sol. Si le faon est assez grand, on le fait fuir dans une direction donnée. Si il est trop petit, il est déplacé précautionneusement avec des gants (pour éviter de lui donner une odeur) au bord de la parcelle .

 

Si cette pratique est courante en Suisse, elle tend à se développer petit à petit en France.

Tu travailles dans le milieu agricole et tu utilises un drone ?
Tu souhaites nous partager ton expérience ?
Ecris nous à [email protected] et nous serons ravis de réaliser ton interview ! 

L’article L’utilisation du drone dans l’agriculture est apparu en premier sur Drone University.

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Passionné de voyages, musique, web marketing, high-tech & informatique.

Videopardrone – Page
Réseaux Sociaux
DJ COPPOLA – Page