VIDEO PAR DRONE – Spécialiste Club Med, T.U.I, Club Lookéa

Video Par Drone de qualité 4K et HD par drone, avec des tarifs personnalisés adaptés à vos besoins. En France et à l'étranger pour hôtels club. Par Loïc COPPOLA

Drone

Puis-je amener un drone en Inde ?



Oui, vous pouvez. Assurez-vous de déclarer le drone et de retirer également la batterie.

Pour piloter un drone en Inde en tant qu’opérateur étranger, vous devez avoir un ressortissant indien pour opérer en tant que copilote. Ce copilote doit disposer d’un numéro d’identification unique (UIN) et d’un permis d’opérateur d’aéronef sans pilote (UAOP) délivré par la Direction générale de l’aviation civile.

Les étrangers peuvent-ils piloter des drones en Inde ?

Les étrangers ne peuvent pas piloter de drones en Inde à des fins commerciales sans mandater un ressortissant indien.

Pour qu’un étranger puisse piloter des drones en Inde, il doit obtenir un numéro d’identification unique (UIN) et un permis d’opérateur d’aéronef sans pilote (UAOP). Le ministère de l’aviation civile est responsable de la délivrance de ces documents.

Pour piloter légalement des drones en Inde, vous devez obtenir une autorisation préalable du ministère de l’Intérieur. Vous aurez également besoin d’une autorisation de la Direction générale de l’aviation civile avant de piloter un drone à des fins commerciales.

De plus, certaines restrictions sont imposées aux étrangers lorsqu’il s’agit d’exploiter des drones en Inde. Par exemple, tous les pilotes étrangers doivent avoir au moins un copilote indien ayant obtenu un UIN et un UAOP de la DGCA.

De plus, tout pilote étranger pilotant un drone doit travailler dans la ligne de mire visuelle du copilote. Ces restrictions permettent de garantir que les drones sont utilisés en toute sécurité et légalement en Inde.

Il est important de noter que piloter un drone sans l’autorisation du ministère de l’Intérieur ou de la DGCA peut entraîner des amendes, des peines de prison et d’autres sanctions.

Par conséquent, si vous envisagez de piloter un drone en Inde en tant qu’étranger, il est fortement recommandé de contacter à la fois le ministère de l’Aviation civile et la Direction générale de l’Aviation civile avant de le faire.

Cela garantira que vous respectez toutes les réglementations nécessaires et évitez les conséquences potentiellement graves.

Enfin, recherchez les lois ou réglementations locales qui peuvent s’appliquer lors de l’utilisation d’un drone lors d’une visite en Inde. Différents États peuvent avoir des lois concernant la manière dont les drones doivent être utilisés et quand ils peuvent être pilotés.

Vous devez prendre le temps de vous familiariser avec ces lois avant de voler afin d’assurer une expérience de vol sûre et légale.

Réglementation DGCA pour l’utilisation des drones en Inde

En Inde, la Direction générale de l’aviation civile (DGCA) est chargée d’établir les règles et réglementations applicables à l’utilisation des drones.

Selon qu’ils sont utilisés à des fins commerciales ou récréatives, différents ensembles de règles s’appliquent :

Commercial

Si vous souhaitez piloter des drones à des fins commerciales, vous devez d’abord obtenir l’autorisation de la DGCA. Pour ce faire, vous devez obtenir un permis d’opérateur d’aéronef sans pilote (UAOP). Vous ne pouvez utiliser l’UAOP que pendant cinq ans.

De plus, avant chaque vol, les opérateurs de drones doivent remplir un « certificat de non-objection » auprès de leur service de police local. Pour recevoir l’UAOP en premier lieu, les candidats doivent suivre une formation dans un organisme de formation au vol (FTO) approuvé par la DGCA.

Récréatif

Toute personne souhaitant utiliser un drone à des fins récréatives doit suivre les «règles 2016 du système d’aéronef sans pilote (UAS)» de la DGCA.

Ces règles s’appliquent aux drones qui pèsent plus de 250 grammes et obligent les utilisateurs à obtenir un numéro d’identification unique (UIN) auprès de la DGCA avant d’utiliser ces drones.

En outre, les opérateurs de drones récréatifs doivent également se procurer un certificat de non-objection auprès des forces de l’ordre locales avant chaque vol.

Notes pour les pilotes de drones récréatifs en Inde

En général, piloter un drone en Inde est illégal sans les autorisations et permis appropriés. Avant chaque vol, les pilotes de drones récréatifs doivent obtenir un certificat de non-objection (NOC) de leur service de police local et s’assurer que le numéro UIN de leur drone est visible sur les quatre côtés de l’engin.

De plus, les pilotes de loisirs doivent toujours respecter les règles suivantes :

Gardez votre drone dans la ligne de mire visuelle à tout moment.
Volez uniquement pendant les heures de clarté.
Ne dépassez pas 400 pieds (120 m) au-dessus du sol lorsque vous volez.
Ne volez pas au-dessus ou à proximité de zones réglementées ou interdites, telles que des bases militaires et des aéroports.
Maintenez une distance d’au moins 5 km des aéroports et des zones d’exclusion aérienne.
Ne volez pas sous la pluie ou par mauvais temps.
Ne volez pas à moins de 25 m de personnes, d’animaux ou d’objets (sauf autorisation explicite).
Ayez un plan d’urgence en place pour tous les accidents et dysfonctionnements potentiels.
Vérifiez les réglementations locales de l’espace aérien et l’environnement de vol avant chaque vol (au moins 24 heures avant l’opération réelle).
Ne laissez pas tomber ou ne transportez pas de matières dangereuses.
Ne faites pas voler un drone sous l’influence de drogues ou d’alcool.
Ne faites pas voler le drone depuis un véhicule, un navire ou un avion en mouvement.

Les opérateurs étrangers peuvent-ils faire voler des drones en Inde ?

Les opérateurs de drones étrangers peuvent faire voler leurs drones en Inde, à condition qu’ils respectent les mêmes réglementations et exigences de sécurité que les ressortissants indiens.

Les opérateurs étrangers sont tenus d’obtenir un NOC de la DGCA avant de commencer leurs opérations. Ils doivent également obtenir un numéro d’identification unique (UIN) pour chaque drone piloté en Inde et s’assurer qu’il est visible sur les quatre côtés de l’engin.

En outre, les opérateurs étrangers doivent également obtenir des autorisations supplémentaires auprès d’autres autorités, notamment :

Le Ministère de l’Aviation Civile pour l’autorisation de survoler des zones réglementées ou interdites.
Le ministère de l’Intérieur pour l’habilitation de sécurité.
Le ministère de la Défense pour l’autorisation d’effectuer des relevés aériens/images/vidéographie/photographie au-dessus de zones restreintes ou interdites.

Faire voler des drones en Inde peut être à la fois un passe-temps passionnant et une entreprise commerciale lucrative, à condition que vous respectiez toutes les réglementations et lois applicables.

Par conséquent, il est essentiel de se familiariser avec les règles et procédures établies par la Direction générale de l’aviation civile, car celles-ci varient considérablement.

À propos de la politique indienne No Permission, No Takeoff

La politique indienne No Permission, No Takeoff (NPNT) exige que tous les opérateurs de drones enregistrent d’abord leurs drones, puis demandent l’autorisation de voler via une application mobile. Cette application traitera automatiquement la demande et l’accordera ou la refusera.

Si le pilote du drone essaie de décoller sans obtenir l’autorisation de la plateforme Digital Sky, il ne pourra pas le faire.

Cette politique est conçue pour garantir que tous les drones volant en Inde le font en toute sécurité. De plus, il garantit que tous les opérateurs de drones savent où et quand ils sont autorisés à faire voler leur engin, ainsi que toutes les restrictions qui peuvent s’appliquer à certains vols.

Il permet également aux autorités de suivre l’emplacement des drones à tout moment, ce qui leur permet de réagir rapidement à tout problème potentiel de sécurité ou de sûreté.

Il est important que tous les opérateurs de drones respectent les règles énoncées dans cette politique sous peine d’amendes ou d’autres sanctions.

The post Puis-je amener un drone en Inde ? appeared first on Drone Blog.