VIDEO PAR DRONE – Spécialiste Club Med, T.U.I, Club Lookéa

Video Par Drone de qualité 4K et HD par drone, avec des tarifs personnalisés adaptés à vos besoins. En France et à l'étranger pour hôtels club. Par Loïc COPPOLA

Voyages & Tourisme

Evaneos lève 20 millions d’euros pour accélérer son essor en Europe



La Travel Tech française Evaneos annonce un tour de financement de 20 millions d’euros en capital pour repartir à l’assaut de l’Europe. Cette levée de fonds est menée auprès des investisseurs historiques : Partech, Level Equity, Quadrille Capital, XAnge, Serena Capital et Bpifrance (via le Fonds Ambition Numérique).

« C’est la preuve de leur confiance renouvelée, commente Eric La Bonnardière, cofondateur de la plateforme. Depuis notre création, nous avons levé environ 110 millions d’euros. » Les investisseurs détiennent aujourd’hui la majorité du capital, mais les fondateurs conservent la gouvernance, précise-t-il.

Renforcer la tech, en recrutant

Avec cet argent frais, Evaneos compte surtout repartir à l’offensive dans des marchés étrangers où l’entreprise est déjà implantée : Espagne, Italie, Allemagne, Suisse, Pays-Bas. Lancés avant la crise sanitaire, le Royaume-Uni et les Etats-Unis resteront pour leur part en pause, explique Eric La Bonnardière. Le groupe, qui réalise plus de 60% de ses ventes en France, ne souhaite pas se disperser.

Son redéploiement européen ciblé passera par des investissements marketing et des recrutements. « Nous avons déjà embauché 20 personnes en 2022, notamment sur des postes tech. Nous sommes 150 et nous comptons recruter une vingtaine de personnes supplémentaires en 2023, notamment pour renforcer l’équipe R&D, qui constitue 40% des effectifs. » L’objectif est d’améliorer l’interface B2C pour les voyageurs, mais aussi les outils technologiques (Evaneos Travel Suite) créés pour les agences locales.

Retour à la rentabilité

A l’image de nombreuses entreprises du secteur, Evaneos a enregistré un fort rebond cette année, principalement fléché vers l’Hexagone.

« En 2022, nous atteignons 80% du volume atteint en 2019, se réjouit Eric La Bonnardière. Notre volume d’affaires est quatre fois plus élevé qu’en 2021. Nous allons terminer l’année 2022 de manière rentable », en termes de résultat d’exploitation (Ebitda), après deux années de pertes. « Nous avons consolidé nos fondamentaux pendant la pandémie. Nous avons une base très saine pour réaccélérer sur l’Europe. Notre ambition reste de devenir à terme le leader des voyages sur mesure en ligne à impact positif d’un point de vue environnemental et social. »

L’entreprise a fait voyager 500 000 personnes depuis sa création en 2009, dont 200 000 depuis quatre ans.

Développement durable

En pleine pandémie, Evaneos a aussi musclé sa politique RSE, récompensée par la certification internationale B Corp. La scale-up se présente comme l’antidote du tourisme de masse.

En juillet 2021, la plateforme a créé son propre fonds, Better Trips, dans un double objectif : compenser à 100% les émissions de CO2 que représentent les prestations terrestres (soit 10 000 tonnes de CO2 en 2022), et financer des projets locaux de développement durable incluant des plantations de mangrove à Madagascar.

« Nous avons décidé de dédier plusieurs millions d’euros à Better Trips, sur plusieurs années. C’est un engagement significatif. Nous travaillons aussi sur le sujet du tourisme à impact avec notre réseau d’agences locales que nous voulons engager. Nous avons construit un programme avec Travelife pour certifier toutes les agences. Plusieurs centaines de réceptifs sont déjà entrés dans le processus de certification », indique Eric La Bonnardière. A terme, tous le seront, ou ne travailleront plus avec Evaneos.

Le train comme moteur en 2023

En 2023, l’entreprise souhaite également étoffer son portefeuille de voyages de proximité et/ou en train, ce que la crise du Covid lui a permis d’amorcer. « Nous avons renforcé les destinations proches, y compris en France. Nous annoncerons une offre de voyages en train dans les prochaines semaines. Il faut faire en sorte de moins prendre l’avion et de voyager mieux. Le voyage doit redevenir exceptionnel. » C’est une petite révolution pour la Travel Tech, longtemps très concentrée sur le long-courrier.

Interrogé sur les déclarations de Jean-Marc Jancovici (The Shift Project), qui propose un quota de 4 vols par personne à la naissance, le cofondateur d’Evaneos déclare : « C’est dangereux pour nous, pour les voyageurs. Le voyage fait partie des besoins fondamentaux de l’homme. Cette proposition néglige l’impact économique du tourisme pour réduire la pauvreté dans certains pays. »

A lire aussi :

Août 2022 : le top 10 des destinations chez Evaneos
Evaneos : le panier moyen des voyageurs grimpe à 7 144 euros
Environnement/RSE : Evaneos décroche la certification B Corp

The post Evaneos lève 20 millions d’euros pour accélérer son essor en Europe appeared first on L’Echo Touristique.