VIDEO PAR DRONE – Spécialiste Club Med, T.U.I, Club Lookéa

Video Par Drone de qualité 4K et HD par drone, avec des tarifs personnalisés adaptés à vos besoins. En France et à l'étranger pour hôtels club. Par Loïc COPPOLA

Voyages & Tourisme

[Congrès Cediv] Jean-Louis Baroux : « Il faut un retour aux commissions aériennes »



Lors de la première table ronde du congrès du réseau Cediv consacrée au « changement », c’est Jean-Louis Baroux, fondateur d’Air Promotion Group (APG), qui donne le ton. Dans une brillante synthèse, le spécialiste du transport aérien rappelle l’évolution du secteur, les tarifs autrefois encadrés par les compagnies aériennes, et surtout l’entente solide entre transporteurs et agences de voyages, alors commissionnées à 7%. « En ce temps-là, rappelle Jean-Louis Baroux, les agences de voyages représentaient 70% des ventes aériennes. »

Vint la décision unilatérale, orchestrée par IATA, de supprimer la rétribution des distributeurs : « les compagnies se sont tirées une balle dans le pied », affirme Jean-Louis Baroux, fustigeant au passage l’invention du yield management, qui ne sert « qu’à occuper certains salariés en créant sans arrêt de nouveaux tarifs. »

Marc Rochet défend le yield

Il a aussi été question, pendant cette table ronde, de la hausse des prix des billets d’avion. L’inflation devrait se poursuivre, estiment de nombreux observateurs. Pour Jean-Louis Baroux aussi, les tarifs « vont augmenter. C’est une bonne nouvelle, mais il faut que vous, agents de voyages soyez commissionnés. Parce que, vingt ans après la suppression des commissions aériennes, vous représentez toujours 70% du chiffre d’affaires des compagnies aériennes. » 

Marc Rochet, président d’Air Caraïbes/French Bee, s’inscrit en faux sur le yield management : « Certes, les charges augmentent, le prix du pétrole devient quasi pharamineux. Mais il ne faut pas pour autant massacrer nos clients. Le transport aérien, c’est ma conviction, doit être accessible au plus grand nombre. Et le yield peut permettre justement, en régulant les périodes, d’offrir au plus grand nombre de passagers des tarifs abordables. En revanche, il est indéniable qu’il nous faudra densifier l’aménagement de nos avions. »

Avec son habituelle agilité d’élocution, Marc Rochet est aussi revenu sur les conséquences de la pandémie. « La crise sanitaire a été d’une brutalité absolue. Nous avons principalement sauvé notre peau. Et nous avons réussi, grâce à l’engagement total de toutes nos équipes, à notre professionnalisme. Nous n’avons licencié aucun salarié. »

Et le patron d’Air Caraïbes de conclure, à l’attention des distributeurs du Cediv : « encouragez vos clients à réserver tôt. Vous voulez de l’aide, nous allons vous la donner, je m’y engage. »

 

The post [Congrès Cediv] Jean-Louis Baroux : « Il faut un retour aux commissions aériennes » appeared first on L’Echo Touristique.