Un drone pour surveiller les plantations

Les drones sont aussi dans les champs. Si les appareils semblent similaires à des modèles classiques au premier coup d’œil, leur mission est tout autre. La société française Airinov commercialise une aile volante (l’EBee SQ, 9 000 €) et un quadricoptère (le 3DR Solo, 5 000 €), tous deux équipés un capteur agronomique, le Sequoia. Ces derniers prennent en photo les plantes dans les champs (jusqu’à trois hectares couverts en une minute, pour 45 minutes d’autonomie) puis envoient les données à Airinov.

En 48 heures, ces données permettent d’établir une cartographie précise du champ photographié. Le stress hydrique, les dégâts sur les récoltes et le développement de la plante peuvent être suivis avec une précision au mètre près, quel que soit le type de culture. Les traitements d’engrais peuvent également être suivis pour les céréales et le colza.

De leur côté, les constructeurs de drones, Agram et Drone Volt, également français, ont dévoilé un drone pulvérisateur de précision, le Hercules 20. Ce dernier est capable de traiter 3 litres de produit par minute sur une largeur de 3 m. Il peut ainsi couvrir une surface de 1,8 hectare en 10 minutes.

Source : http://www.leprogres.fr/actualite/2017/03/04/un-drone-pour-surveiller-les-plantations