Aerial PhotographyL’entreprise d’imagerie aérienne Salty Wings, installée à Perth, est le fruit de la fusion du mode de vie des surfeurs de l’Ouest de l’Australie, des arts visuels et de l’entrepreneuriat de Michael Goetze et Jampal Williamson. Passionnés par la photographie dès l’enfance, Michael et Jampal ont fait des études d’économie à l’université. C’est là qu’ils ont décelé l’opportunité d’associer ce qu’ils aiment à l’industrie galopante de la photographie par drone. Les deux amis ont mené le train de vie attirant des créatifs indépendants de Perth et de son littoral. Ils ont réussi à atteindre un niveau de vie confortable et à équilibrer travail et vie privée, grâce à cette entreprise qu’ils ont montée d’eux-même.

Le premier à avoir été pris par le virus des drones est Jampal, 25 ans, de quatre ans le cadet de Michael. Il a acheté un Phantom 2 Vision+ après avoir regardé des vidéos impressionnantes sur internet. Intéressé par les nouvelles possibilités que proposent les caméras volantes, il a été convaincu par la facilité d’usage et de configuration du Phantom. Lorsque Michael, qui allait devenir son associé, a essayé le drone, il a immédiatement accroché et s’est acheté son propre Phantom 3 Professional.

C’est avec ces outils révolutionnaires qu’ils ont lancé leur activité, cette rare combinaison entre les affaires et les arts visuels. Le succès de Salty Wings est au rendez-vous jusqu’à maintenant, et a atteint des pics créatifs et commerciaux.

content_Salty_Wings_Wallpaper_-_Cape_Le_Grand

Si vous vous demandez pourquoi les drones sont considérés comme des outils déterminants pour les photographes et cinématographes du monde entier, ne cherchez pas plus loin, Salty Wings a la réponse :

« Par exemple, nous avons la possibilité de photographier des paysages de manière plus intime. Nous volons plus longtemps, passons plus de temps dans les airs, et prenons plus de temps pour composer les photographies. Il nous est possible de voler plus près des étendues d’eau sans les déranger comme le ferait un hélicoptère à la même altitude. Cette basse altitude, difficile d’accès pour les hélicoptères et les avions (entre 10 et 50 mètres), est très intéressante pour la photographie. Ces différences nous permettent de capturer des images uniques et nous sommes impatients à l’idée d’explorer toujours plus ce média avec nos clichés. »

Les hommes de Salty Wings recherchent les endroits les plus insolites de leur région natale. 

« Nous sommes fascinés par les photographies de paysages uniques et isolés. C’est dans ce type de lieu que nous recherchons des images psychédéliques, abstraites ou décalées. Les côtes nous attirent particulièrement, on y trouve un mélange d’eau en mouvement, de sable immaculé et de roches brutes. Pour nous, il s’agit de trouver des paysages jamais vus auparavant et de les montrer comme s’il s’agissait d’un rêve. En général, nous utilisons un éclairage doux, celui juste avant le lever du soleil ou juste après le crépuscule. Grâce au format RAW, nous ajoutons un contraste subtil, de la netteté et de la saturation à nos images, sans dénaturer les couleurs et l’exposition initiale de l’image », explique le duo.

content_Salty_Wings_Wallpaper_-_Albany

Bien que leurs œuvres évoquent un esprit libre et provenant d’un autre monde, elles demandent beaucoup de préparation pour exécuter un projet et capturer une image ou une vidéo. Après tout, ils doivent vraiment explorer près de la moitié d’un continent. 

« Nous passons du temps sur Google Maps et explorons les réseaux de partage d’images. Une fois que nous avons décidé de la zone ou de la région à exploiter, nous observons la météo pour profiter de conditions parfaites. En général, le temps est l’élément qui va décider du lieu où nous allons filmer sur un jour donné. Regarder la météo quotidiennement est une habitude qui vient de notre expérience de surfeur. La patience et l’organisation nous permettent de prendre des clichés sur un court laps de temps, au moment où les conditions sont idéales », expliquent-ils à propos de leur processus créatif.

Depuis ses débuts avec un Phantom 3 en 2015, l’équipe australienne s’est depuis procuré des Inspire 1 Pro, équipés d’une caméra X5 avec un grand capteur Micro Quatre Tiers, qui donnent des résultats d’une qualité sans précédent. Ils font aussi voler des caméras avec un objectif plus rapide et une ouverture plus grande. Salty Wings peut ainsi réaliser des créations qui font à présent partie de son ADN : les images à faible éclairage. La petite entreprise pense à présent à faire un pas supplémentaire vers le faible éclairage et à passer au Matrice 600 de DJI qui, couplé au Ronin-MX, permet de faire voler des caméras plus grandes comme la RED Epic.

Grâce à leur expérience acquise en devenant photographes professionnels et créant leur propre structure, Michael et Jampal, ont des conseils pour les pilotes débutants qui voudraient vivre de la photographie aérienne :

« Sortez de la ville. Organisez-vous et commencez à chercher des endroits uniques à photographier. Partez le weekend, campez et levez-vous avant l’aube. Vos photos sortiront du lot et, surtout, vous y prendrez du plaisir ! »

 

Source : http://www.dji.com/fr/newsroom/news/salty-wings-fusion-of-aerial-imaging-and-surf-lifestyle?lang=fr

Tags:

Comments are closed

%d blogueurs aiment cette page :