1/ Est ce que je peux piloter mon drone lorsqu’il fait froid ?

Le plus gros problème que tu peux rencontrer à piloter ton drone lorsqu’il fait froid, c’est la gestion des batteries. Le froid et les températures négatives réduisent la quantité de l’activité chimique dans les batteries LiPo (Lithium Polymer). Cela peut causer l’instabilité de la batterie avec comme résultat la chute du drone sans prévenir. Les batteries ont généralement une capacité d’adaptation entre -10° et +40°.

D’une façon générale tu devrais toujours t’assurer que la batterie est bien chargée avant le décollage (check list pré-vol lien pdf à télécharger pour emailing) mais également qu’elle soit conservée à température ambiante (environ 20°) avant son utilisation.

La recharge de tes batteries doit également se faire lorsque les batteries sont à température ambiante, vouloir les recharger alors qu’elles sont en dessous de la température moyenne peut causer des dégâts irréversibles.

Certains drones sont équipés de batteries réchauffantes comme le Mavic 2 Enterprise, l’inspire 2 et la gamme des Matrice 200.

Laisse le drone préchauffer avant le décollage, cela laissera un peu de temps aux batteries pour s’acclimater à la température, pilote délicatement pour éviter la baisse du voltage de la batterie et garde toujours un oeil sur le niveau de batterie sur ton application de vol.

 

2/ Est ce que je peux piloter mon drone dans le vent glacial ?

A moins que tu habites en Bretagne ou en Corse et que tu sois un habitué du pilotage avec vents puissants, tu devrais respecter les recommandations de ton manuel d’emploi.

Voici quelques exemples de résistance au vent pour les drones suivants :

DJI Mavic 3 et ciné : 43km/h

DJI Mavic et Air (mavic 2, zoom, air 2S/..) : 29 à 38 km/h

DJI Mini 1 et 2 : 28 km/h

Parrot Anafi: vent 50km/h et Rafales 80 km/h

Au delà du froid glacial du vent, sa force va venir diminuer massivement ton temps de vol. Et oui si ton drone lutte pour se stabiliser et contrer le vent, il va utiliser plus de batterie.

Pour t’assurer des vitesses de vent et de rafales, tu peux vérifier pour un lieu donné les informations sur l’application UAV FORECAST. Cette application te permet de calculer la vitesse du vent à la hauteur prévue de ton vol sur un lieu et à une heure précise.

En effet le vent peut être plus fort à certaines altitudes et même lorsqu’au sol il n’y a pas un brin de vent, il peut souffler à plus de 50m alors reste vigilant.

 

3/ Est ce que je peux piloter mon drone sous la neige ?

La pluie et la neige sont pour les drones comme la kryptonite de Superman. Tu devrais éviter au maximum de piloter dans des conditions pluvieuses ou neigeuses.

Assure toi d’éviter le contact avec la neige au sol car l’humidité peut vraiment détériorer les moteurs de ton drone. Utilise toujours un pad de décollage ou une surface surélevée après une chute de neige.

Si ton début de mission a commencé sans neige et que les flocons commencent à tomber une fois en l’air, reviens le plus rapidement possible au point de décollage et range ton drone à l’abri. Une fois de retour au chaud, prends le temps de bien essuyer et laisser sécher ton drone avant de le ranger.

 

4/ Est ce que la condensation peut abimer la camera de mon drone ?

Quand on parle de températures basses, elles sont souvent associés à une condensation forte. Trop d’humidité dans l’air peut causer un certain nombre de dysfonctionnements : les moteurs des hélices, les nappes de la caméra, et les systèmes internes comme les signaux GPS et les geotags.

Au delà de l’humidité ambiante, tu dois éviter à tout prix le brouillard. Oui oui nous sommes au courant que les prises de vues sont magnifiques avec le brouillard, mais au delà du fait qu’il est interdit de traverser le brouillard ou les nuages (perte visuelle du drone), cela joue surtout des tours aux détecteurs d’obstacles ce qui peut lui faire croire qu’il est entourer d’obstacles et l’empêcher d’avancer, de reculer ou bien de redescendre.

 

5/ Ne prépare pas seulement ton drone à voler dans le froid mais prépare toi aussi !

Il ne faut pas oublier que le drone va affronter les températures hivernales mais toi aussi télépilote. Tu vas devoir rester dehors immobile dans le froid pendant toute la durée du vol.

Perte de sensations ou brûlures dans les doigts, tout ceci n’est pas seulement désagréable mais rend aussi le pilotage quasiment impossible.

Pour réduire au maximum ta présence dans le froid voici quelques astuces :

prépare ta mission drone avant de te rendre sur site, décide à l’avance les plans que tu dois faire, tu passeras moins de temps à trembler dehorspartage en 2 temps ta mission (inspection des lieux et prise de vue) pour permettre de te réchauffer entre les deux (dans la voiture par exemple)et si tu es obligé de rester dans le froid alors équipe toi en vétements techniques chauds et confortables, achète des gants fins pour tes mains ou des moufles pour radiocommande, tu pourras garder tes mains à l’abri du vent et du froid.

 

On espère que ce guide ultime pourra te permettre de piloter sereinement dans des conditions extrêmes et réaliser de fabuleux clichés enneigés sans finir congelé. Si jamais tu postes tes réalisations sur les réseaux sociaux, tague nous et on pourra repartager tes meilleurs clichés.

Tags:

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © : 2022 - videopardrone.fr - Loïc COPPOLA