Peut être la seule chose que nous ne maîtrisons pas lorsque nous partons piloter notre drone sont les conditions météorologiques.

Tu t’es certainement déjà retrouvé dans une situation où tu as très envie de photographier ou filmer un sujet et le temps est menaçant. Après quelques secondes de réflexion, tu décides de quand même prendre le risque de décoller et après quelques minutes seulement, tu sens les premières gouttes sur ton visage et ton écran de téléphone  commence à se recouvrir de pluie…

Que dois-tu faire maintenant ? Peux-tu faire voler son drone sous la pluie ? Est ce que tu dois continuer de voler ou est ce que tu dois atterrir rapidement ?

Pour répondre simplement à la question, la grande majorité des drones ne sont pas imperméables ni étanche.

Chaque drone répond à une norme IP qui explique le degré d’imperméabilité du matériel. 

 

La grande majorité des drones sont en norme IP CHIFFRE, c’est à dire qu’il ne sont pas imperméables ni étanches.

Tu aurais pu le deviner surtout quand tu regarde tes rotors (moteurs) qui sont ouverts aux intempéries. Tu imagines à quel point l’eau et l’ingénierie ne fait pas bon ménage donc tu n’as pas envie de les récupérer rouiller.

Que faire lorsqu’il commence à pleuvoir ?

Même si tu aimerais continuer à filmer, il y a de grandes chances que la pluie se dépose sur ton optique de caméra et empêche une bonne visibilité de l’image, la seule solution restante est donc de rentrer.

Nous te conseillons les étapes suivantes :

Vérifie rapidement que le point d’atterrissage ne se trouve pas dans un endroit humide ou déjà trempé (herbe haute, flaque dans un chemin, chemin de terre transformée en boue…) si c’est le cas tu dois identifier un nouvel endroit pour atterrir.
Une fois le point d’atterrissage confirmé ou déterminé, tu dois ramener ton drone le plus vite possible pour éviter que la pluie s’infiltre à l’intérieur.
Une fois atterri abrite le des intempéries et essuie-le le plus possible avec un linge éponge.
Il faut ensuite le laisser sécher à l’air libre si possible dans un endroit chaud.
L’utilisation du sèche cheveux est régulièrement conseillée. Attention à ne pas chauffer ni trop fort ni trop longtemps ni trop près ton drone et ses batteries. Cela pourrait endommager certains éléments. Les batteries en particulier sont très sensibles aux changements de température.
Assure-toi que ton drone est entièrement sec avant de le fermer de nouveau dans son sac de rangement. En effet si tu le fermes encore humide, le drone pourrait être endommagé. La caméra pourrait également se remplir de buée et rendre les prises de vues suivantes impossibles.
N’oublie pas de tester de rallumer et d’éteindre le drone avant de le ranger jusqu’à ta prochaine sortie.

Tags:

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © : 2022 - videopardrone.fr - Loïc COPPOLA